mardi 2 novembre 2010

Mardi à Maré

Trois jours à peine et le charme sauvage de cette île opère déjà: Jérôme et moi sommes séduits par Maré. Mais peut-être que le fait de vivre dans une maison habitée joue aussi dans notre sentiment de bien-être et de familiarité.
Dans la matinée, au fond de la baie de Guredgele, munis de nos palmes, masques et tubas, nous avons nagé avec des tortues à grosse tête et les avons observées longuement dans le silence, toutes proches, en flottant sans mouvement au dessus d'elles si paisibles et si gracieuses.


L'après-midi nous sommes passés voir l'aquarium naturel du district de Tadine (voir photo ci-dessus), une nurserie pour les poissons (picots).
Lorsque l'on s'approche les petits poissons arrivent par centaines, habitués certainement à être nourris.



Plus loin, tout près de la route, matérialisée par une barrière de sécurité en métal, se trouve une cavité percée dans le calcaire qui contient de l'eau douce; elle est appelée "trou de Bone".



Des racines pendent telles des lianes...
La grotte est circulaire, profonde de 40m, et en son centre pousse un îlot de végétation luxuriante duquel un arbre se dresse vers le ciel.
Sous un ciel bleu, l'eau est turquoise mais nous sommes arrivés un peu tard, juste avant la nuit, donc pas de bleu mais du vert foncé.

Il existe une autre cavité noyée, sur le district de Penelo, appelée Le bone de leproserie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire