dimanche 5 septembre 2010

Le mont Mou (1220m)


Epave d'un bombardier américain datant de la fin de la seconde guerre mondiale.
Les Américains avaient choisi la Nouvelle-Calédonie pour base afin d'occuper ainsi une position stratégique dans le Pacifique Sud et s’opposer au Japon. Ils s'installèrent dans l'île au début de 1942.







Xeromena moorei (appelée communément "brosse à dent").
















Clarifions tout de suite un malentendu que le nom du mont pourrait susciter: l'ascension du mont Mou par la face nord, avec un dénivelé de 900m, est ardue et exige du grimpeur des qualités contraires à la mollesse telles que l'agilité, l'énergie, l'endurance, la résistance et la vigueur!...




Après Païta et le col de la pirogue, une route fraîche bordée de pamplemoussiers, jacquiers et litchis conduit jusqu'à un sanatorium.
Le sentier débute à droite du creek, une montée immédiatement raide, parfois glissante (le pantacourt d'Eric en dit long...).





La randonnée se fait en 5-6 heures, avec une diversité de paysages et de végétation magnifique: forêt tropicale, maquis, forêt humide (lianes, mousse, fougères arborescentes, racines), panorama sur l'océan, les montagnes, les vallées et les îles.




Ah, se rafraîchir les pieds à la source à l'arrivée, quel bienfait!





N.B.: Certains me disent que je n'apparaîs jamais sur le blog. Regardez bien, j'y suis, là, sur cette photo, à travers mes baskets rouges fétiches!
Hélas, cette fois elles ont bel et bien définitivement rendu l'âme...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire