vendredi 17 septembre 2010

Festival des arts mélanésiens III: les îles Vanuatu et Lifou









La danse traditionnelle Kanak porte le nom de "pilou"; elle participe à la célébration de rites sociaux des clans et des tribus: mariages, préparatifs de guerre, etc. et raconte des légendes.







L'appel est donné en soufflant dans des conques (ou "toutoutes").








La danse et les chants sont rythmés en frappant des bambous avec des baguettes, en pilonnant le sol avec des bambous, en frappant le sol avec les pieds, en frappant des troncs évidés ou des aé-be faits de feuilles et de fibres de cocotier enroulées sur elles-mêmes.






Les danseurs frappent aussi leurs cuisses, poussent des cris et des sifflements.
Leurs costumes sont constitués de feuilles qui bruissent au rythme de leurs mouvements. Les graines, les fruits secs ou les coquillages attachés à leurs chevilles s'entrechoquent et teintent comme des sonnailles.












Danse funèbre.










Troupe Lolovoli, composée d'enfants d'Ambae. Le public a été séduit.

3 commentaires:

  1. en voyant les photos je sais bien que nous avons manqué ce festival mélanésien. Heureusement que tu nous le fais un peu vivre. Nous avons préféré aller voir les ni vanuatus chez eux. en voyant ton blog je me dis que c'est du boulot car il y a des tonnes d'infos différentes. Continue tant que tu peux et profite de ces grandes, grandes vacances!!! odile winden...

    RépondreSupprimer
  2. Merci Odile! Ainsi nos deux blogs se complètent... A bientôt.

    RépondreSupprimer
  3. Merçi beaucoup! Cela nous aide à en savoire un peu plus sur le déroulement des danses traditionnelles mélanésiennes.. Encore merçi et bon courage pour la suite.. :D

    RépondreSupprimer