jeudi 16 septembre 2010

Festival des arts mélanésiens I






Tradition (pilou kanak de la tribu de Bopope) et modernité (le camion de la mine revisité par un regard contemporain) se sont côtoyés et mélangés durant trois jours à Koné, capitale de la province nord.

La danseuse et chorégraphe Régine Chopinot , qui a séjourné à Lifou pour travailler sur la parole et les légendes de la culture kanak ainsi qu'avec ceux qui perpétuent ses danses traditionnelles, a monté un spectacle présenté lors du festival.

La ville de Koné a été choisie pour introduire le festival car elle est le berceau de la civilisation lapita et le lieu d’implantation de la future usine de Koniambo, symbolisant ainsi parfai-
tement la devise du Festival 2010 :
« Notre identité, elle est devant nous ».


Ce grand festival a été créé en 1975 par Jean-Marie Tjibaou. Il a lieu tous les 4 ans dans un des 5 pays de l'arc océanien.











Au programme, des spectacles de danse et de musique mais aussi des ateliers et démonstrations de sculpture, peinture, artisanat et tradition culinaire.










Public et artistes réunis le soir de la cérémonie et du spectacle d'ouverture.
Chaque délégation (Fidgi, Papouasie-Nouvelle Guinée, Salomon, Vanuatu et Nouvelle-Calédonie) portait ses couleurs, son drapeau.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire