samedi 20 novembre 2010

Ascension du pic Malaoui

Dans le billet précédent, je parlais des monts Koghi, la montagne la plus proche de Nouméa.
Nous y voilà justement..., les pieds las dans les fougères, sur le point culminant, après une traversée de la forêt humide (aïe satanés moustiques!), du maquis minier, un chemin de crête et une partie finale assez raide. La brume couvre la vue sur le mont Dore et la presqu'île de Nouméa.
La forêt des Mont Koghi est un berceau de la biodiversité en raison de sa zone géologiquement complexe avec différents types de sols: de nombreuses espèces végétales s'y côtoient et s’hybrident.
Bien que des sentiers aient été aménagés, le défaut partiel de balisage peut poser problème:
- Euh, alors, tu crois que c'est à gauche ou à droite?...
- T'es sûr qu'on va dans la bonne direction là?...
- On n'a pas franchi ce petit pont de bois à l'aller, si???

Pour preuve, des randonneurs -dont certains Déodatiens ou pas je l'ignore, mais originaires en tout cas des Vosges!- se perdent chaque année dans la forêt et passent parfois même une nuit à la belle étoile (cf. Le journal Les nouvelles calédoniennes).
N.B.: Pour tous ceux qui ont écarquillé les yeux en lisant "Déodatiens" (Quoi? Un synonyme de béotien? Un mot valise formé à partir de "Déodat" -le prénom masculin qui signifie Dieudonné en latin- et de dalmatien???), sachez que c'est le nom des heureux habitants de Saint-Dié-des-Vosges...Oui, ça fait ça la première fois, tout comme quand j'ai entendu moi aussi pour la première fois l'adjectif "altiligérien" ou "germanopratin"...
Je reprends après cette digression lexicale qui a failli me faire perdre à mon tour le chemin... Les refuges, a contrario, sont facilement repérables. Malheureusement comme celle qui est en photo ci-contre, la cabane arboricole qui me faisait rêver est fermée au public. L'escalier tournant menant au sommet du houp est en proie aux vermoulures, des marches manquent et des cordes en condamnent l'accès depuis longtemps semble-t-il.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire