mercredi 17 novembre 2010

Un arc-en-ciel sur la montagne


En Provence, nous jouissions d'une très belle vue sur la face sud du massif de la Sainte Victoire, notre Fujiyama à nous. J'ai encore en mémoire les variations de tonalités et couleurs, les plis, la force et la poésie de sa roche brute calcaire.
Désormais, ce sont les monts Koghi que nous admirons au quotidien, de la terrasse, surtout quand un arc-en-ciel "féérise" (c'est un néologisme...) ce panorama déjà harmonieux.
Je le photographie régulièrement et une fois regroupées, ces images pourraient constituer un joli carnet d'atmosphères...
Sur les monts sont pratiqués la randonnée (l'ascension du mont Malaoui) parmi une forêt jadis exploitée pour ses essences, l'accro-branches et la dégustation de spécialités traditionnelles savoyardes à base de fromage telles la raclette, la fondue ou la tartiflette dans une auberge-restaurant d'altitude qui fait perdre tout sens géographique et sature l'odorat (en clair, l'odeur est trop prégnante).
Plusieurs refuges sont disséminés sur le parc mais il y en a un qui me plaît tout particulièrement: la cabane arboricole de la roussette perchée à 15 mètres de haut sur un houp millénaire! Ah, dormir dans les arbres, écouter les oiseaux... et jouer le temps d'une nuit au Baron perché d'Italo Calvino...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire