vendredi 25 mars 2011

Stupeur et tremblements

Une publicité pour le tourisme au Vanuatu. Le slogan résonne étrangement en cette période...

Suite au séisme et au tsunami survenus le 11 mars dans la région de Sendaï au Japon, l' IRD (Institut de recherche et de développement) de Nouméa a jugé opportun de consacrer hier soir une conférence sur les risques sismiques dans le Pacifique.
Les chiffres assénés suscitaient régulièrement chez mon voisin septuagénaire des "oh" brefs que l'on pouvait assimiler à un hoquet . Quand le conférencier a évoqué le séisme de 1923 à Tokyo "responsable" de 140 000 morts, ce même voisin a subitement émis un chapelet de "oh" (oh, oh, oh, oh, oh, oh, oh, oh, oh, oh, oh...) qui semblait ne pas vouloir finir, à tel point que sa femme a dû intervenir et lui demander de cesser. L'homme a alors fermé sa bouche et m'a jeté un coup d'œil en biais.
Bon, revenons à nos moutons, qui ont certainement tremblé bien que l'événement soit sans rapport avec la tremblante du mouton, une maladie non seulement grave mais mortelle pour les petits ruminants... (Notez au passage l'allitération en R qui souligne les vibrations!).
D'emblée, une précision: si j'ai mis des guillemets sur "responsable", c'est parce que le conférencier a bien rappelé que ce ne sont pas les séismes qui tuent mais les constructions!
A propos des tremblements de terre, il s'est arrêté aussi un moment sur les définitions de magnitude (l'énergie libérée au foyer d'un séisme) et d'intensité (secousses ressenties et dégâts produits), que l'on confond souvent et a évoqué les moyens de mesure:
- L'échelle de Mercalli (du nom du volcanologue italien Giuseppe Mercalli) mesure l'intensité avec une graduation allant de 1 à 12.
- Plus connue, l'échelle de Richter (du nom du sismologue américain Charles Francis Richter) mesure la magnitude avec une graduation allant jusqu'à 9 et plus.
La France a engagé des travaux de zonage sismique, mais l‘aléa sismique des collectivités, pays et territoires d’Outre-Mer n'a pas été évalué et la Nouvelle-Calédonie reste pour l'instant, faute d'études, en zone de sismicité zéro!...
Pourtant, celle-ci est située dans la zone de convergence entre les plaques Australie et Pacifique à l'origine d'une activité volcanique et sismique intense.
Elle est aussi à l'intérieur de la ceinture de feu du pacifique qui concentre un grand nombre de volcans parmi les plus actifs de la planète et s'étend entre Océanie, Asie et Amériques.
Donc le risque de tsunami existe, principalement sur la côte Est et sur les îles Loyauté (Lifou, Maré, Ouvéa), lesquelles peuvent être soumises à des séismes superficiels et locaux de magnitude modérée mais aussi à de forts séismes lointains de l’arc de subduction du Vanuatu. Les séismes qui se produisent sur la faille du Vanuatu ne mettent que quelques minutes à arriver sur les côtes des îles Loyauté et en 1865, un raz de marée avait causé 25 morts à Lifou.
Australiens, Néo-Zélandais et Américains ont installé dans les profondeurs des balises DART (Deep ocean Assessment and Reporting of Tsunami) qui envoient leurs données par satellite et signalent la création d'une vague.
La Nouvelle-Calédonie dispose quant à elle sur la côte Est de deux marégraphes, outils qui mesurent en temps réel la variation du niveau de l’eau.
Mais les connaissances scientifiques actuelles ne permettent pas de prévoir les séismes.

Ce matin tout en regardant un pêcheur originaire de Lifou qui pratiquait le lancer d'épervier près du rocher à la voile, j'ai discuté de tout cela avec Gaël, un architecte calédonien à la retraite. Fort de ses anciennes études en géologie à Nancy, il était intarissable sur les sols, la terre, la tectonique des plaques, etc. Mais bla bla bla bla, le temps a vite filé et j'ai pris un coup de soleil carabiné, alors nous nous sommes fixé rendez-vous pour la semaine prochaine, même heure… A l'ombre cette fois-ci.

1 commentaire:

  1. cela me rappelle les réactions de nos familles lorsqu'elles ont pris connaissance de notre déménagements en NC : ils avaient peur pour nous, des risques (natuels) et je leur ai dit qu'on ne peut pas vivre sans expériences ou en ayant peur de ce qui peut arriver...

    RépondreSupprimer