dimanche 10 octobre 2010

Le camp Brun



Dans l'histoire du bagne de Nouvelle-Calédonie (qui a été désignée en 1863 comme colonie pénitentiaire), le camp Brun fait figure de bagne disciplinaire car il abritait des récidivistes ou transportés jugés dangereux.
Nous en avons visité les vestiges, enfouis sous les herbes, tout près de la route, entre Boulouparis et La Foa.

Si les bagnes australiens viennent d’obtenir leur inscription au Patrimoine mondial de l’humanité, ceux de Nouvelle-Calédonie sont laissés à l'abandon, sans indication ni information aucune. Il est regrettable de ne pas restaurer ni valoriser ce patrimoine aujourd’hui menacé de disparition (exception faite du fort Teremba et de certains bâtiments de Nouville).



Pour compléter la lecture, vous pouvez vous référer au message de la page 1 du blog intitulé "Maison du directeur, île Nou" du 17 juillet.

1 commentaire:

  1. Cette page nous racontes les histoire de notre pays

    RépondreSupprimer